Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au menu Votre mairie | Aller au menu pratique | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie d'APT

Menu principal

Contenu

Accueil >  Vie municipale > Budget > Budget 2014
Imprimer Envoyer à un ami

Budget 2014

 

LE MOT DE L’ÉLUE

« Nous poursuivons l’effort de désendettement et les travaux d’équipements seront judicieusement programmés cette année. » Isabelle Piton, adjointe au Budget

POPULATION

La population aptésienne a augmenté d’environ 8 % en deux ans. Elle est actuellement de 12 117 résidents permanents, auxquels s’ajoutent 305 résidents secondaires, soit 12 422 habitants. Cette augmentation a un effet sur le budget communal.

RECETTES DE FONCTIONNEMENT

La dotation globale de fonctionnement (DGF) accordée par l’État a baissé de 92 000 euros. C’est la conséquence locale des 10 milliards d’euros d’économies que l’État a décidé de réaliser sur trois ans. En revanche, les dotations de solidarité urbaine et rurale augmentent légèrement, de 4 000 et 24 000 euros, en lien avec l’augmentation de la population. La recette des impôts locaux (taxe d’habitation, taxes foncières, contribution économique territoriale) est estimée pour 2014 à 6,224 millions d’euros, soit une augmentation de 1,57 %. Cette augmentation vient du nombre plus important de contribuables dans la commune, et de la revalorisation par l’État de la base locative cadastrale qui sert à calculer le montant de ces impôts. Pour la taxe d’habitation, il faut noter que le taux est de 17,4 % à Apt, alors qu’il est en moyenne de 23,83 % au niveau national. La dotation de solidarité versée par la communauté de communes est fixée à 502 000 euros. Cette somme est destinée à compenser la perte de l’augmentation de la recette de la taxe professionnelle, perçue depuis 2005 par la communauté de communes.

DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT

L’augmentation des Charges générales est fixée à 2,32 %, soit 2,922 millions d’euros. L’augmentation des Charges de personnel est fixée à 0,93 %, pour atteindre 9,807 millions d’euros. Les subventions aux associations sont maintenues pour un montant global identique à celui de 2013. L’enveloppe de l’indemnité des élus a baissé de 24 % en 2014 (sur neuf mois), ce qui correspond à une baisse de 32 % sur une année entière.

INVESTISSEMENT

Poursuite du désendettement. C’est l’objectif prioritaire. 1,590 million d’euros a été emprunté en 2013. En 2014, nous prévoyons n’emprunter que 1,250 million d’euros. Sur un an, cela correspond à une baisse d’environ 55 euros par habitant. L’issue de la négociation de l’emprunt « toxique » contracté en 2007 conditionnera notre capacité à poursuivre ce désendettement pour les dix années à venir.

TRAVAUX

En corrélation avec la volonté de désendettement, les travaux d’équipement se concentreront cette année dans les écoles (salles d’hygiène...), l’entretien de voirie, le changement des chaudières de l’hôtel de ville et du centre administratif place Carnot, et la liaison douce du petit Nice entre le quartier Saint-Michel et la cité scolaire.

 

 Haut de page